www.enavantbretagne.org

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Accueil Notre Programme L'union des modérés qui pensent Bretagne

L'union des modérés qui pensent Bretagne

Imprimer

En-Avant-Bretagne/En-Awen-Breizh entend dépasser les clivages partisans pour réunir tous les modérés qui pensent Bretagne.

L'objectif : Faire bouger les lignes

Désormais, des Bretons, de droite comme de gauche, voire de nulle part, commencent à se parler et à envisager une démarche commune pour l'avenir de la Bretagne, signes d'une évolution des mentalités.

Les signes de l'évolution s'appellent, notamment, « Nous te ferons Bretagne » (élections régionales de 2010 (alliance C. Troadec/Parti Breton), « Libérons les énergies en Bretagne » (initiative en 2013 sur 4 revendications fondamentales qui rassemble Aïta, Bretagne réunie, EELV, UDB, PB, MBP, 44=Breizh, EAB...).

L'alliance de C. Troadec et du Parti Breton, aux élections régionales, aura été sans doute le déclencheur... Et une réussite électorale, même si nous n'en avons pas eu vraiment conscience...

Il faut accepter que le monde ne soit pas que bipolaire, alors que la France l'est !

Il est toujours difficile de sortir des schémas de pensée qui nous ont été inculqués, mais comme le disait Einstein "on ne résout pas des problèmes à partir des modes de pensée qui les ont engendrés".

Le clivage droite/gauche est de moins en moins pertinent et de moins en moins légitimé par une bonne partie de la population... L'évolution naturelle serait de retenir la distinction entre Républicains (conservateurs et jacobins) / Démocrates (progressistes et européens).

On le voit des députés de tous bords sont les principaux défenseurs de la Bretagne, M. Le Fur (député UMP), J-J Urvoas (député PS), F. De Rugy (député EELV), P. Molac (député UDB), J-L Bleunven (MBP)...

Il est donc sûrement utile de dépasser les carcans partisans pour dépasser des notions aujourd'hui obsolètes : le clivage droite/gauche, mais aussi le « front républicain »... Le front républicain n'est rien d'autre que l'alliance des jacobins qui veulent conforter le pouvoir centralisé et le verrouillage du système politique autour d'un bipartisme simpliste, qui bénéficie aux élites...

Une caste issue des mêmes écoles a développé une pensée de groupe, et fonctionne en milieu fermé dans le centre de Paris, c'est la réalité !

 

D' autres initiatives, qui ne sont pas la "formation de petits partis" émergent.

En-Avant-Bretagne/En-Awen-Breizh n'est pas un parti, mais une démarche de rassemblement social démocrate qui n'a pas vocation à être une nouvelle formation politique...

 

L'outil : « l'affiliation »

EAB retient la notion "d'affiliation" qui permet la double appartenance. L'affiliation des modérés qui pensent Bretagne ! Les Bretons ont besoin d'élus de tous bords.

EAB permet à des candidats ou à des élus de droite comme de gauche (modérées) de s'en revendiquer... Dans la mesure où ils situent leur action politique dans le respect des 12 points du "Breizh ImPacte".

EAB est un concept et une démarche de rassemblement...

Le moteur : les 12 points du « Breizh Impacte »

L'articulation entre une démarche politique et un substrat programmatique non clivant et consensuel est en mesure de rassembler les Bretons sur l'essentiel, et de faire avancer une force politique bretonne.

Chacun peut avoir une appartenance (pour être élu, il faut nécessairement se positionner dans un camp) et des choix idéologiques, mais accepter d'appartenir à un mouvement breton global, et faire avancer les orientations de ce mouvement dans sa sphère d'action et d'influence.

Les jacobins savent faire "l'union sacrée", les Bretons doivent aujourd'hui savoir "penser Bretagne", y compris sur le terrain politique... Pour que la Bretagne ne compte pas pour du beurre...

il faut faire bouger les lignes et rassembler les modérés...

Chacun dans son camp peut oeuvrer pour déplacer les clivages ou les atténuer... Mais il faut des élus... Et il faut des élus bretons...

La ligne "social démocrate" est la meilleure, parce que l'on peut être social démocrate de gauche comme de droite...

Du pragmatisme et du concret sans idéologie !

 

Commentaires 

 
#2 Erwan 16-07-2013 17:54
Le problème est de toucher la MAJORITE des Bretons... Il suffit de regarder autour de soi pour voir que l'intérêt pour une certaine autodéterminati on est loin d'être acquis... Très loin... Pour séduire, il faut donc être au plus près des Bretons. Hélas, pour ma part, je me rends compte que les élus "pro-breton" ont trop peu de différence, voir aucune, avec les autres. Qu'est-ce qu'un élu ? Celui qui donne la priorité à un autre élu, fusse-t-il député, ou président d'un organisme public, ou celui qui considère avant tout le citoyen Breton ? Lorsque je parle de priorité, je parle d'intérêt dans l'échange, dans la prise en compte de la personne. Par exemple, et de façon certes anecdotique, mais bien réelle : pourquoi, lors de cérémonies diverses, commence-t-on toujours par dire : merci monsieur le député, monsieur le président, messieurs les élus, etc. et finir par "mesdames, messieurs..." ! Ceci n'est que le reflet des politiques actuels qui commencent pat s'auto-féliciter, qui vivent entre eux, pensant qu'ils sont les plus importants, Elus jusqu'à croire à la définition biblique du terme.. A quand celui ou celle qui commencera par "mes chers concitoyens, ou par le gentilé de sa commune, et qui ne saluera ses "collègues" élus qu'en dernier... Petit geste pour grands effets, montrez, chers élus bretons, que vous êtes différents, que la politique proposée est différente, et vous séduirez plus certainement je crois. Sinon, vous donnerez, comme les autres, l'impression (pour rester poli..) d'être identique, c'est-à-dire, chercher le pouvoir pour votre unique intérêt ! A galon vat, keno.
Citer
 
 
#1 Pedezert Fabien 30-06-2013 09:16
Il est vrai qu'un mouvement de fond existe actuellement, où des femmes et des hommes souvent investis dans le développement économique et culturel, avec des " étiquettes " de différents bords ou non effectivement, se mettent à échanger ensemble, à même envisager de se regrouper pour permettre à nos enfants d'avoir un avenir au pays, d'envisager même d'y vivre !!! Avec ou sans chapelle, le pragmatisme l'emporte et construire ensemble est devenu un sujet de conversation et d'échanges, le tabou est déjà tombé. Combattant devient synonyme de Modéré, enfin une vrai bouffée d'oxygène concrète.
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Derniers commentaires

  • Pauvre France ! D'un autre côté les bretons aiment...
  • malheureusement , je ne partage pas cet enthousias...
  • Tout a fait d accord. Toute la France doit se leve...
  • impressionnant, j'y étais ...
  • Société italienne pour la gestion, mais matériel c...

Accueil Notre Programme L'union des modérés qui pensent Bretagne